Retrouvez ici tous les articles de fond concernant la dématérialisation, l’e-administration, le numérique et la position du citoyen dans cet environnement.

  Open Data, Réflexion

Open Data, ateliers agiles pour des utilisations locales

data repository submissions welcomeSynopsis

Zoom sur Mâcon où se tenait un territoire camp avec des méthodes agiles pour traiter de l’open data.

Acteurs

Des officiels : Pierre Piezzardi M. “start-up d’Etat” Etalab , Cédric Grail conseiller territoire de Thierry Mandon, Département et Préfecture de Saône-et-Loire, Open Data Bourgogne.

Et des acteurs de terrains avec des idées plein les neurones !

Témoignage d’élu : L’open data est un moyen de créer de l’intelligence de territoire, hors des frontières administratives

Le constat est posé sur la volonté des collectivités locales à utiliser les données publiques. Cependant, de nombreux freins viennent endiguer la ferveur liée à cet objectif et la faisabilité technique. Les thématiques et cas concrets abordés lors de la journée du vendredi 3 octobre sont révélateurs d’une effervescence dans la mise en pratique et les perspectives ouvertes!

Les domaines suivants ont fait l’objet d’ateliers spécifiques:

  • les domaines des marchés publics avec le Marché Public Simplifié (MPS)
  • les pompiers intéressés par Base Adresse Nationale Ouverte” (Bano) pour optimiser leur temps d’intervention
  • agenda culturel partagé
  • mesure de l’artificialisation des sols
  • etc.

Transversalement les obstacles évoqués sont de l’ordre de la libération des données de manière homogène (dans le cas d’applications croissant les sources), de l’interopérabilité des outils d’échanges et de l’actualisation des données. Et plus subjectivement, une tendance empreinte de jalousie à ne pas partager ce qui est au final un bien public.

Sources :

La Gazette des Communes / Open data : Les collectivités locales ont grande faim de données publiques

Plateforme ouverte des données publiques françaises : 4e Open Data Camp

Le blog de la mission Etalab : Retour sur le 1er Territoire Camp en Bourgogne

Photo : Google images

  E-administration, Référentiel, Réflexion

S’appuyer sur le numérique pour réduire les inégalités ?

Conseil National du Numérique

Le CNNum a remis ses conclusions sur la fiscalité du numérique à Fleur PELLERIN, ministre déléguée aux Petites et Moyennes Entreprises, à l’Innovation et à l’Economie numérique, ainsi qu’à Bernard CAZENEUVE, ministre délégué chargé du Budget. Voté par les membres du CNNum, l’avis est accompagné d’un rapport de restitution de la concertation organisée depuis le mois de mars, pilotée par Godefroy BEAUVALLET, vice-président du CNNum. Découvrez les principales conclusions de ce rapport, en particulier celle concernant les e-formalités administratives.

  Dématérialisation, Réflexion

La « m-santé », un nouveau moyen de se soigner ?

sante-application-numérique

La santé est devenue connectée et mobile, on parle maintenant de m-santé. Près de 100 000 applications mobiles auraient un rapport avec la santé. Le smartphone devient un accessoire médical qui instaure de nouvelles pratiques. Mais ces applications sont-elles fiables ? Peuvent-elles remplacer la visite chez le médecin ? Ne serait-ce pas une solution pour réduire le déficit de la Sécurité Sociale ? A découvrir … 

  Marché du Logiciel, Open Data, Open Source, Réflexion

Le schéma de pensée des logiciels libres est-il compatible avec l’organisation de nos sociétés ?

ville-logiciel-libre-citoyen« Un bien commun peut servir à tout le monde. Il est partagé par différents êtres ou différentes choses. A l’heure du numérique et de l’économie du partage, cette notion longtemps cantonnée au monde des logiciels libres sort maintenant des écrans pour offrir des solutions à l’ensemble des ressources partagées par les citoyens dans les villes. » Les logiciels libres semblent êtres une source d’inspiration pour les villes. Villes en bien communs met les initiatives autour du « Commun » à l’honneur. 

  Dématérialisation, E-administration, Réflexion

Les progrès de l’informatique : source de destruction d’emplois ?

informatique-homme-emploi

L’Atelier nous propose de découvrir les résultats d’une étude menée par Brynjolfsson et McAfee, deux chercheurs du MIT, sur les conséquences des progrès de l’informatique sur l’emploi. Selon eux, les progrès de l’informatique seraient la cause d’une destruction d’emplois. Ils nuancent en expliquant que ce nouveau paradigme doit être encadré et surtout nécessite une formation pour permettre la transition digitale…