Et si le logiciel libre contribuait à la réduction du déficit public ?

  E-administration, Open Source

economies_budgetaires

Le gouvernement entend réaliser 50 milliards d’euros d’économies en intervenant à différents niveaux. Concernant l’État, il est question d’économiser 18 milliards d’euros. Les dépenses informatiques seront notamment réduites jusqu’à 40 % en cinq ans. Et le logiciel libre pourrait y contribuer.

 

 

Et si le logiciel libre contribuait à la réduction du déficit public ? Alors que le plan d’économies de 50 milliards d’euros présenté la semaine dernière par Manuel Valls ne suscite pas un enthousiasme débridé dans sa famille politique, certaines pistes contribuant à restreindre les dépenses de l’État sans nuire au niveau d’exigence de l’action publique méritent d’être envisagées avec sérieux.

Les pouvoirs publics comptent déjà agir au niveau des dépenses informatiques en les baissant de 20 à 40 % d’ici trois à cinq ans en planifiant une « meilleure gestion […] des achats et des systèmes d’information« . Il est également question d’effectuer un « tri drastique » dans ses 130 centres de traitement de données.

Le coût du logiciel propriétaire

Le logiciel libre sera-t-il l’un des leviers que le gouvernement actionnera pour obtenir de substantielles économies au niveau informatique ? Le plan de Manuel Valls n’en fait pas mention. Toutefois, vu le poids du logiciel propriétaire, des perspectives d’économie existent. Ainsi, selon les estimations du ministère du budget, les programmes fermés ont coûté 1,5 milliard d’euros entre 2007 et 2011.

Il ne s’agissait alors que d’une évaluation générale, car certaines dépenses n’avaient pas été prises en compte dans le calcul, comme les administrations publiques hors État et la centrale d’achat publique française UGAP, au regret de l’APRIL. 

Des économies potentielles… mais limitées ?

Si le basculement général de l’État dans le monde du logiciel libre est souhaitable ne serait-ce que pour des considérations économiques, y a-t-il encore assez de logiciels propriétaires utilisés par les pouvoirs publics pour qu’une telle transition ait un impact significatif ? Car en effet, de nombreux ministères font déjà appel aux logiciels libres, à différents niveaux… 

Source : L’Etat veut faire de grosses économies en informatique

Photo : Google images

Mots-clefs : , ,